15 Tichri 5780 / 10.14.2019

Houmach : 'Hamichi de Bera'ha avec Rachi
Tanya : Oukemo Av... Hadinin Netsah Sela Vaed
PREMIER JOUR DE SOUKKOT

. Lorsque l'on prête ses quatre espèces à quelqu'un pour qu'il en prononce la bénédiction, on doit lui préciser verbalement qu'il s'agit "d'un cadeau qui devra être rendu", en particulier le premier jour. Ceci est dans l'intérêt du prêteur et de l'emprunteur.
. Mon père (le Rabbi Rachab) indiqua que l'on doit commencer à réciter la bénédiction "Chehé'héyanou" en tenant le Loulav dans une main et l'Etrog dans l'autre (à la fin de la bénédiction, on les rejoint).
. Les versets "Ki Amarti" etc... (Sidour p.326) ne sont récités qu'à Hochaana Rabba.
. Pendant le jour, on dit également la bénédiction "Lechev Bassouka" (Sidour p.251) après le Kidouch et non après le Motsi.

Le comportement à adopter au moment de la bénédiction des Cohanim (voir plus haut, deuxième jour de Chavouot) fut établi parce que l'Admour Hazaken plaçait le Tséma'h Tsédek sous son Talith, avant son mariage, durant cette bénédiction.