Donnez la tsédaka (la charité) tous les jours (sauf le Chabbat et les fêtes)

Le mot tsédaka est généralement traduit par " charité ". En fait, il renvoie à l'idée de justice . Le mot charité suggère une attitude condescendante, la tsédaka est d'abord œuvre de justice. Et de surcroît donner, dans ce contexte c'est aussi prendre conscience de la charité reçue de D.ieu.

Disposer, chez soi, en évidence, d'une boite de tsédaka constitue un puissant rappel de ce devoir quotidien (hormis le Chabbat et les jours de fête).

Vous pouvez également la déposer au Beth Loubavitch : 8 rue Lamartine - Paris 9è ou 55 rue Petit - Paris 19è