Les lumières de ‘Hanouccah doivent être allumées, précise la règle, « à la porte de sa maison, à l’extérieur ». Est ainsi soulignée la nécessité de ne pas limiter l’illumination à son propre foyer mais d’entreprendre également celle de son environnement proche ou lointain. Car ces lumières ont un message précieux, de paix, de tolérance et de fraternité, qui concerne tous les hommes. Du fait des persécutions apparues au fil des temps, le chandelier de la fête a plus souvent trouvé sa place à l’intérieur de la maison. Pourtant, l’idée reste toujours vivante: la lumière doit éclairer le monde entier.

C’est pourquoi, aujourd’hui, des allumages publics ont lieu dans tous les pays du monde. Y participer, c’est, d’une certaine manière, s’unir à tous ceux qui, rassemblés autour de la lumière, montrent ainsi que la liberté de l’esprit l’emporte toujours sur la force brutale et la vie sur la destruction. C’est créer, dans le monde entier, un véritable réseau de lumière capable de dissiper les menaces de l’ombre. C’est rétablir une proximité visible et concrète entre tous.

Intérieur et extérieur sont deux facettes d’une même réalité. Eclairer en soi et pour soi, chasser les ténèbres de son propre cœur sans penser à l’autre montre que cette victoire restera sans lendemain. Eclairer au dehors conduit à éclairer en soi tant les deux démarches sont inséparables. Et cette leçon est également importante : l’autre est toujours proche car il est une partie de soi-même.

‘HANOUCCAH, LA FÊTE DES LUMIÈRES

‘Hanouccah célèbre la liberté d’expression, tant au niveau individuel que collectif. Il démontre la supériorité de la lumière sur l’obscurité, du droit sur la force, de l’espoir sur la peur.

 Les huit jours de ‘Hanouccah racontent l’histoire d’une petite lumière qui repousse un empire de ténèbres, celle d’une humanité fragile qui défie la terreur et la force brutale, celle de la vie qui l’emporte sur la destruction – ce sont des combats qui existent aujourd’hui en nous, et aussi dans le monde autour de nous.

Le message éternel des lumières de la Ménorah a pris un sens particulier dans la période actuelle, alors que les forces de l’oppression et de l’obscurité affirment leur présence. La victoire de la lumière est une histoire pour notre temps.

C’est dans cet esprit que le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Mena’hem Mendel Schneerson, lança, il y a quelques années, un appel à tous les Juifs du monde, leur demandant de regarder la fête de ‘Hanouccah comme un guide pour traverser les événements graves du moment. Il encouragea alors la mise en place de Ménorah dans l’espace public afin de partager ce message de lumière et d’espoir avec tous.

 C’EST POURQUOI, AVEC TOUTES LES COMMUNAUTÉS JUIVES DU MONDE, AVEC L’ACCORD, LE SOUTIEN, ET SOUVENT LA PARTICIPATION, DES AUTORITÉS CIVILES ET RELIGIEUSES, NOUS SOMMES HEUREUX DE PRÉSENTER CETTE MÉNORAH PUBLIQUE AINSI QUE L’HISTOIRE, LE SENS ET LE MESSAGE DE LA FÊTE DES LUMIÈRES.

Allumages 5774