9 - 10 Kislev

9 - 10 Kislev

9 – 10 Kislev : le Admour Haemtsaï

Les dates des neuf et dix Kislev sont intimement liées avec la vie du deuxième Rabbi de la dynastie Loubavitch, Rabbi Dovber, ou Admour Haemtsaï. Celui-ci naquit Le neuf Kislev 5534-1773. Il fut dénommé rétrospectivement « Admour Haemtsaï », ou « Rabbi intermédiaire »

Magazine

Magazine

A la maison, tout est différent

Le début de notre Paracha (Vayichla'h 32, 5)  relate, de quelle manière notre père Yaakov délégua des anges auprès d'Esav, son frère, afin de l'apaiser. Il leur demanda de lui transmettre, tout d'abord, l'affirmation suivante : «J'ai résidé avec Lavan» 

Récit

Récit

L’athlète et le Rabbi

Cet été, j’ai assisté à la circoncision du fils d’un de mes bons amis : Tamir Goodman. Au milieu du repas qui suivit, une dame élégante, âgée d’une soixantaine d’années, prit la parole. C’était la veuve du regretté député, le Professeur Avner Shaki. Elle tenait à expliquer la raison de sa présence.

La Paracha

La Paracha

 

La Paracha de la Semaine:

VAYICHLA'H

Crédit image:  Ahuva Klein

Si'ha du Rabbi

Si'ha du Rabbi

 Commentaires du Rabbi sur la Paracha de la semaine


Parachat: VAYICHLA'H

Si'ha en francais

Vidéo

Vidéo

Le Rabbi de Loubavitch : Bénédiction pour la nouvelle année

9 - 10 Kislev
Magazine
Récit
La Paracha
Si'ha du Rabbi
Vidéo

Les jours qui s'écoulent de Roch Hachana à Yom Kippour portent un nom particulier : les « Dix jours de retour à D.ieu ». Une telle appellation ne fait pas que nous indiquer le programme à suivre, elle nous donne les instruments de sa mise en oeuvre. Pendant ces dix jours, chacun ressent profondément, même si c'est plus ou moins consciemment, son lien essentiel avec son Créateur. Chacun est alors comparable à l'étincelle issue du grand brasier, que la lumière et la chaleur de sa source attirent immanquablement. Le jour de Roch Hachana, tout commence. Nous proclamons D.ieu « Roi de l'univers » au son du Choffar. C'est alors que nous nous engageons dans la semaine qui nous mène, peu à peu, au rendez-vous de Yom Kippour. Une seule petite semaine pour une oeuvre immense à accomplir ? Si on se limitait à observer le calendrier, c'est l'impression qu'on pourrait en retirer. Mais le temps, en cette période, a des ressources d'infini. Car, si ce sont sept jours qui s'écoulent entre ces deux pôles que constituent Roch Hachana et Yom Kippour, ce fait ne doit rien au hasard du calendrier. Chacun de ces jours renferme tous ceux de l'année écoulée. Ainsi, le lundi détient tous les lundis passés, le mardi, tous les mardis etc. C'est dire que cette semaine est comme un résumé de toute notre vie pendant toute une année. Que peut-on faire d'un tel temps pour ainsi dire hors du temps ? Justement, il s'agit ici de changer le temps.

C'est là le vieux rêve des hommes et c'est maintenant qu'il se réalise. Le lundi de la semaine nous donne à reconstruire tous les lundis de l'an passé et ainsi pour les autres jours. En une semaine, tout peut être redressé, réparé, amendé. Tout peut recevoir une nouvelle vie et notre vie peut en changer. Il existe des jours différents des autres, dont l'importance apparaît après coup, à l'analyse. Il existe aussi des jours qui, par leur seule présence, signifient que tout est possible, que les plus grands bouleversements sont à portée, qu'ils sont en marche et que nous en sommes les acteurs pour le bien. Si nous le voulons.

Puissions-nous tous être inscrits et scellés dans le Livre de la Vie pour une année bonne et douce.

Blog
Etudiants banner BethLoubavitch