Roch Hachana

Le début de tout

Roch Hachana, le premier jour de l'année juive, est une fête essentielle. En effet, elle est loin d'être simplement une occasion de marquer le changement d'année par diverses festivités. Son nom nous l'indique : traduit littéralement, il signifie « tête de l'année ». Cette expression est à prendre au sens strict. En effet, de même que la tête contient la vitalité de l'ensemble du corps, ainsi Roch Hachana détient ce qui fera, jour après jour, la vie de chacun. C'est là la raison profonde des souhaits traditionnels que l'on s'adresse en ce jour : chacun est conscient que toutes ces bénédictions échangées sont d'une extrême importance pour l'année qui commence. 

La date de Roch Hachana est, à cet égard, très significative. En effet, on sait que ce début d'année a été fixé, par le texte de la Torah, non au premier jour de la création du monde, qui tombe le 25 Elloul, mais à son sixième jour, celui de la création de l'homme. De fait, l'oeuvre divine ne prend toute sa portée qu'à ce moment. Du reste, le premier geste accompli par Adam est d'inviter toutes les créatures à « se prosterner devant leur Créateur ». C'est dans cette reconnaissance qu'apparaît le rôle capital joué par l'homme : par son lien avec D.ieu, il relie le monde entier au Créateur.

Lorsque Roch Hachana arrive, c'est aussi cela qu'il nous revient de réaliser. Par notre reconnaissance profonde de D.ieu, par notre acceptation de Sa volonté, pour reprendre les termes de nos Sages, nous Le « couronnons comme notre Roi ». Ainsi, Il maintient l'univers à l'existence, lui accorde, ainsi qu'à nous-mêmes, toutes Ses bénédictions et inscrit chacun dans le Livre de la Vie pour une année bonne et douce.