'Hanouccah, la fête des lumières

Pour approfondir

Le sens de la fête

Hanouccah célèbre la défaite "des puissants entre les mains des faibles, du grand nombre entre les mains du petit nombre... et des méchants entre les mains des justes".

(prière de Hanouccah)

L'histoire remonte à la période du second Temple. Après la mort d'Alexandre-le-Grand, c'est Antiochus qui gouvernait alors Israël. Il entreprit d'helléniser les Juifs et, pour cela, interdit de respecter les lois de la Torah, imposa les pratiques idolâtres du paganisme grec.

Mais les Juifs résistèrent. Ils se rassemblèrent sous la bannière d'une famille juive fidèle, les 'Hachmonaïm (famille de Cohanim), dirigée par Matityahou et ses fils, décidés à combattre l'oppression. Ces valeureux soldats, connus sous le nom de Maccabim, menèrent un combat sans trêve pour chasser l'ennemi. Ils finirent par remporter la victoire contre les innombrables armées de l'occupant, parvenant même à les chasser de Yerouchalaïm qui fut ainsi libérée.

Le Temple, que les rites païens de l'envahisseur avaient souillé, fut purifié et inauguré à nouveau. La Ménorah (le chandelier à sept branches), qui symbolisait la Présence Divine et la lumière spirituelle, fut rallumée avec de l'huile d'olive pure contenue dans une fiole scellée par le Cohen Gadol (Grand-Prêtre) trouvée dans le Temple. Et le miracle arriva: I'huile, juste suffisante pour alimenter la Ménorah pendant une journée, brûla durant huit jours (le temps d'en préparer une nouvelle).

Aujourd'hui, nous célébrons joyeusement 'Hanouccah en louant D.ieu par la lecture du Hallel et en allumant la Ménorah pendant huit jours. Nous nous souvenons ainsi que, avec Son aide, nous pouvons surmonter tous les obstacles et que les Justes finiront toujours par triompher et éclairer le monde.

Une vision hassidique

Des lumières de progrès
Le premier commandement particulier de la fête de 'Hannoucah est d'allumer chaque soir des lumières. Cet acte contient des enseignements précieux qu'il appartient à chacun de méditer:

  1. l'allumage des lumières de 'Hannoucah montre concrètement que l'accomplissement d'un commandement de D.ieu fait descendre la Lumière Divine dans ce monde. Cette idée est vraie pour tous les commandements qui sont qualifiés de "luminaire";
  2. l'allumage se fait de manière croissante, en rajoutant une flamme chaque soir de la fête. Cela implique que, dans tout accomplissement d'un commandement, l'idée de progression est essentielle. La lumière de la sainteté doit être chaque jour plus présente;
  3. les lumières de 'Hannoucah doivent être allumées "à la porte de sa maison, vers l'extérieur" car il appartient à chacun de diffuser la lumière du judaïsme autour de lui;
  4. cette lumière a le pouvoir d'éclairer chacun dès qu'il la reçoit;
  5. les lumières de 'Hannoucah sont allumées à la nuit tombée soulignant ainsi que l'obscurité ne fait qu'en prouver la puissance et la nécessité;
  6. ce commandement s'adresse à tous sans exception et les femmes juives lui ont donné une importance particulière, y manifestant leur attachement en s'abstenant de travailler tant que les flammes s'élèvent.

D.ieu fasse que ces lumières croissantes conduisent chacun sur le chemin du progrès spirituel et hâtent ainsi la venue du Machia'h.
(d'après une lettre du 20 Kislev 5746)